Histoire de l'église de montain  

    

           porche20eglise1                    eglise2.21      

interieur20eglise1

 

  

L'église de Montain est déjà mentionnée en 1089 dans une Bulle du Pape Urbain II  confirmant  les possessions de l'Abbaye de Baume, sous le nom de "Ecclesia Montis Huyn".

La sacristie est construite en 1694.

L'année 1704 fut capitale car elle voit la construction du clocher actuel (7 toises de hauteur soit environ 14 mètres) et l'agrandissement de l'église (...d'une longueur de deux ogives...)

Sont entreprises en 1708. "...les démarches pour pouvoir construire, au flanc de l'église, une chapelle, parce que l'église est encore trop petite, malgré son agrandissement, et pour y placer l'autel du rosaire qui "ôte le jour sur le choeur et sur le pupitre et ne fait aucune symétrie".

1742 refonte de la Cloche de MONTAIN

 

 Le cimetière se trouvait autour de l'église, surtout du côté sud. En 1833, un emplacement est repéré pour le nouveau cimetière au lieu dit "aux carrières dessus", sur une esplanade qui "est sans contredit le plus bel emplacement qu'il y ait dans le Jura". Cette création verra le jour en 1840.

Restauration presque totale de l'église en 1848 qui lui donne son aspect actuel, avec deux transepts. Lettre du Curé Petit du 5 février 1848 : "Je viens d'entreprendre la reconstruction presque totale de mon église. Père de mon peuple, je souffre trop chaque dimanche de voir des femmes agenouillées, assises dans la boue sur la pierre humide et froide et foulée aux pieds, des hommes, de pauvres hommes déjà épuisés par les travaux de la semaine, tellement serrés à l'église qu'ils ne peuvent s'appuyer ni d'un côté ni de l'autre, ni s'asseoir ni se mettre à genoux. Plusieurs même arrivant un peu plus tard sont obligés d'entendre les offices à la porte, sous les fenêtres, un parapluie ouvert quand il pleut ou qu'il neige...".

Deux nouvelles cloches encore en usage actuellement sont installées en 1862.

Réfection complète des clochetons  (les cloisons de tuf  formant les parois et la couverture en zinc des clochetons étaient complètement dégradées), réparation du clocher et installation de l'horloge de 1912 à 1914.

Le toit de l'église, qui était alors en grande partie en pierre est totalement rénové en 1924.